Des dépréciations d'actifs prévues par EDF

EDF a annoncé vouloir entamer une série de dépréciations d'actifs concernant le Royaume-Uni, la Pologne ou encore les États-Unis. Étant donné le caractère sensible de la décision, le groupe français a voulu rassurer les investisseurs en leur indiquant que cette démarche n'affecterait nullement son résultat net. À la suite de cette annonce, le cours de bourse du groupe perdait quasiment 10%, alors qu’EDF venait d'annoncer sa volonté d'effectuer des dépréciations pour un montant total de 2,3 milliards d'euros, et ce pour le deuxième trimestre.

Des dépréciations et une gestion du dividende qui sont sources d'inquiétudes

Également, au-delà du résultat net, c'est aussi autour de la distribution du dividende que les inquiétudes se sont formulées suite à cette annonce, mais le groupe a immédiatement indiqué que ces dépréciations n'auraient aucun impact sur le niveau du dividende. De plus, le groupe en a profité afin de confirmer sa projection de cash-flow positif pour l'horizon 2018, tout comme la mise en place d'investissements nets de l'ordre de plus de 10 milliards d'euros. L'actualité est donc très chargée pour EDF dans la mesure où l'entreprise va bientôt se retirer du CAC 40 en raison d'une trop faible capitalisation.

Nous vous recommandons d'éviter d'investir sur ce titre dans la mesure où sa prochaine disparition du CAC 40 laisse envisager une volatilité qu'il serait trop compliqué d'appréhender pour un débutant, et qui serait donc potentiellement source d'erreurs d'appréciation. D’autres valeurs sont actuellement nettement plus intéressantes à découvrir. Certains brokers proposent une analyse des valeurs à prioriser pour découvrir des valeurs intéressantes dans le but de faciliter votre démarche d’investissement. Renseignez-vous en vous faisant par exemple un avis Ava Trade, qui dispose de très bons analystes qui vous aideront à y voir plus clair sur les valeurs intéressantes actuellement.